Wavrin

Site officiel de la ville de Wavrin

ACCES DIRECTS

Vous êtes ici : Accueil / Solidarité / Santé et sécurité / Police Municipale

Police Municipale

La Police Municipale de la Ville de Wavrin a pour fonction d'assurer votre sécurité. Les 3 policiers municipaux veillent à entretenir un rôle de proximité avec les Wavrinois(es) tout en privilégiant la prévention et l'information.

Coordonnées

Horaires de service

  • du mardi au vendredi : de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h15
  • samedi : de 9h à 13h

Horaires de permanences

  • du mardi au vendredi : de 8h40 à 9h30 et de 13h40 à 14h30 
  • samedi : de 9h à 10h

5 rue Jules Ferry - 59136 Wavrin
Téléphone : 03 20 32 43 88
Courriel : pmwavrin@nordnet.fr

 

Opération Tranquillité Vacances

Les vacances approchent et vous avez prévu de partir ?

Sachez que la Gendarmerie et la Police Municipale peuvent assurer, dans le cadre de leurs missions de patrouilles, des passages fréquents à votre domicile pendant votre absence. Pour bénéficier de l’opération "Tranquillité Vacances", plus besoin d’aller en Gendarmerie, la Mairie se charge de transmettre les formulaires. Il vous suffit pour cela de remplir le formulaire ci dessous (disponible également au Poste de Police Municipale ou en Mairie) au moins 48 heures avant votre départ.

Téléchargez le formulaire ci-dessous (à retourner en mairie ou au poste de police municipale) : 

Demande individuelle - Opération Tranquillité Vacances.pdf 181,99 kB

Services de secours ou d’urgences

  • SAMU : 15
  • Pompiers : 18
  • Centre Anti Poison : 0825 812 822
  • SOS Mains et Doigts : 03 20 95 75 00
  • SOS Médecins : 03 20 29 91 91
  • EDF GDF : 0 810 60 82 01
  • Police : 17
  • Gendarmerie - Brigade d’Hallennes-lez-Haubourdin : 03 20 07 17 03

 

Lutte contre les bruits de voisinage (chapitre 10 de l'arrêté du Maire n° 2014/749 de Respect du Cadre de Vie)

Afin de protéger la santé et la tranquillité publique, tout bruit gênant causé sans nécessité ou dû à un défaut de précaution est interdit de jour comme de nuit.

Les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l'aide d'outils ou d'appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore, tels que tondeuses à gazon, tronçonneuses, perceuses, raboteuses, scies électriques ne peuvent être effectués que :

  • les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14h à 19h30
  • les samedis de 9h à 12h et de 15h à 19h
  • les dimanches et jours fériés de 10h à 12h

Les occupants des locaux d'habitation ou de leurs dépendances sont tenus de prendre toutes précautions utiles pour éviter de gêner le voisinage par des bruits émanant de ces locaux.

Les propriétaires d'animaux, en particulier de chiens, ou toute autre personne qui en à la garde, sont tenus de prendre toutes mesures propres à éviter une gêne pour le voisinage.

 

Cambriolage

Protégez votre domicile

  • Lorsque vous prenez possession d’un nouvel appartement ou d’une maison, pensez à changer les serrures.
  • Équipez votre porte d’un système de fermeture fiable, d’un judas, d’un entrebâilleur. Installez des équipements adaptés et agréés (volets, grilles, éclairage automatique extérieur, alarme...).
  • N’inscrivez pas vos nom et adresse sur votre trousseau de clés.
  • Si vous avez perdu vos clés et que l’on peut identifier votre adresse, changez immédiatement vos serrures.
  • Ne laissez pas vos clés sous le paillasson, dans la boite aux lettres, dans le pot de fleurs… Confiez les plutôt à une personne de confiance.
  • Avant de laisser quelqu’un pénétrer dans votre domicile, assurez-vous de son identité en utilisant l’interphone, le judas ou l’entrebâilleur de porte. En cas de doute, même si des cartes professionnelles vous sont présentées, appelez le service ou la société dont vos interlocuteurs se réclament.
  • Ne laissez jamais une personne inconnue seule dans une pièce de votre domicile.
  • Placez en lieu sûr et éloigné des accès vos bijoux, cartes de crédit, sac à main, clés de voiture et ne laissez pas d’objets de valeur qui soient visibles à travers les fenêtres.
  • Notez le numéro de série et la référence des matériels, conservez vos factures ou expertises pour les objets de très grande valeur.
  • Signalez au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie tout fait suspect pouvant laisser présager la préparation ou la commission d’un cambriolage.

DATE, LIEU, PHOTOS DE VACANCES... DIVULGUER CES RENSEIGNEMENTS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, C’EST INFORMER LES CAMBRIOLEURS DE VOTRE ABSENCE. SOYEZ VIGILANTS !

Vous mentionnez votre départ en vacances sur les réseaux sociaux et y postez des photos de votre lointaine destination… Si ces informations peuvent intéresser vos proches, elles peuvent également attirer l’attention de potentiels voleurs. Ces publications a priori anodines pour vous constituent pour les malfaiteurs un renseignement précieux pour pouvoir pénétrer sans crainte dans votre domicile en votre absence. N’utilisez pas les réseaux sociaux pour communiquer des informations personnelles qu’il s’agisse des dates ou du lieu de votre séjour. Il est également déconseillé de publier vos photos de vacances. Veillez à ce que vos enfants fassent de même ! Rappelez-vous que toutes  ces informations facilitent l’action des cambrioleurs.

Vous ne souhaitez pas laisser votre domicile sans surveillance : ayez le réflexe OTV (Opération Tranquillité Vacances) !  Si vous le souhaitez, la police municipale ou la brigade de gendarmerie d’Hallennes lez Haubourdin peuvent organiser des patrouilles quotidiennes pour surveiller votre domicile ou votre commerce lorsque vous vous absentez.

Plus de renseignements sur www.interieur.gouv.fr

 

Si vous êtes victime d’un cambriolage

  • Prévenez immédiatement le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie du lieu de l’infraction.
  • Si les cambrioleurs sont encore sur place, ne prenez pas de risques inconsidérés; privilégiez le recueil d’éléments d’identification (type de véhicule, langage, stature, vêtements…).
  • Avant l’arrivée de la police ou de la gendarmerie, ne touchez à aucun objet, porte ou fenêtre et interdisez l’accès des lieux à toute personne (sauf en cas de nécessité).
  • Déposez plainte au commissariat ou à la brigade de votre choix en vous munissant d’une pièce d’identité.
  • Faites opposition auprès de votre banque, pour vos chéquiers et cartes de crédits dérobés.
  • Déclarez le vol à votre assureur.
  • Le dépôt de plainte après un cambriolage est essentiel. Il permet aux cellules cambriolages implantées dans chaque département de faire des recoupements et ainsi d’appréhender les malfaiteurs. Ces unités sont épaulées par des policiers ou des gendarmes formés en police technique et scientifique qui se déplacent sur chaque cambriolage pour relever les traces et indices.

 

Signalez tout fait suspect pouvant laisser présager la préparation ou la commission d’un cambriolage auprès de :

  • la Police Municipale de Wavrin au 03 20 32 43 88 
  • la Gendarmerie Nationale d’Hallennes-lez-Haubourdin au 03 20 07 17 03
  • les numéros d’urgence : le 17 et le 15

 

Lutte contre l'insécurité routière

La politique de lutte contre l'insécurité routière comporte trois volets : le volet répressif, c'est l'indispensable contrôle des infractions ; le volet informatif, la possibilité de consulter son solde de points sur internet, et le volet pédagogique constitué des stages de sensibilisation au risque routier.

Volet informatif

Depuis 2009, les conducteurs peuvent accéder à leur solde de points via le site sécurisé www.telepoints.info. Cette information gratuite est importante pour tous les titulaires d'un permis de conduire quelque soit sa catégorie.

Volet pédagogique

Les stages de sensibilisation au risque routier, dit « stages de récupération de points » sont un rendez-vous citoyen pour tous ceux qui partagent l'espace routier et qui souhaitent conserver leur titre de conduite à l'issue d'infractions répétées. Des stages sont régulièrement organisés à proximité de Wavrin.

L'accès direct, en temps réel, aux places de stages est disponible ici : http://www.stage-recuperation-points.com/stage-wavrin-59136/proche

À partir du 1er juillet 2015, les conducteurs novices ne peuvent plus boire d’alcool avant de conduire

À travers cette mesure forte, le gouvernement s’attaque directement aux ravages de l’alcool au volant chez les conducteurs novices, une population majoritairement jeune. Il espère que les nouvelles générations de conducteurs prendront ainsi de bonnes habitudes à l’égard de la consommation d’alcool avant de conduire. Plus d'infos sur le site : http://www.securite-routiere.gouv.fr/

Au 1er juillet 2015 : interdiction de porter tout dispositif susceptible d'émettre du son à l'oreille en conduisant ou à vélo

L'usage d'un téléphone tenu en main en conduisant est interdit. Est également interdit, au 1er juillet 2015, le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité. Cela interdit notamment les oreillettes permettant de téléphoner ou d’écouter de la musique.

Conduire avec un téléphone à la main ou en portant à l'oreille un dispositif audio de type écouteurs, oreillette ou casque est passible :

  • d’une amende forfaitaire de 135 €
  • d’un retrait de 3 points du permis de conduire.

Plus d'infos sur le site : http://www.securite-routiere.gouv.fr/

 

Radicalisation violente, enrôlement djihadiste : familles, amis, agissez sans attendre

Qu'est-ce que la radicalisation ?

La radicalisation est un changement de comportement qui peut conduire certaines personnes à l’extrémisme et au terrorisme. Il concerne le plus souvent des adolescents et des jeunes adultes en situation d’isolement et/ou de rupture. Il touche également des jeunes parfaitement insérés, mais vulnérables.

Le but des actions de prévention est d’éviter l’endoctrinement et le basculement dans une phase de recrutement et/ou de passage à des actes violents.

Le processus de radicalisation n’est pas toujours visible mais il se traduit souvent par une rupture rapide et un changement dans les habitudes de la personne.

 

Prévention et signe d'alerte

Les comportements suivants peuvent être les signes qu’un processus de radicalisation est en marche. Plus ils sont nombreux, plus ils doivent alerter la famille et l’entourage.

  • rupture avec la famille, les anciens amis, éloignement de ses proches ;
  • rupture avec l’école, déscolarisation soudaine ;
  • nouveaux comportements dans les domaines suivants : alimentaire, vestimentaire, linguistique, financier ;
  • changements de comportements identitaires : propos asociaux, rejet de l’autorité, rejet de la vie en collectivité ;
  • repli sur soi ;
  • fréquentation de sites Internet et des réseaux sociaux à caractère radical ou extrémiste ;
  • allusion à la fin des temps.

 

Que faire face à ces situations ?

Prenez contact dès que possible avec les autorités compétentes :

  • par téléphone au 0 800 005 696, du lundi au vendredi, de 9h à 18h. Le centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation a mis en place ce numéro gratuit depuis un poste fixe partout en France ;
  • par internet sur www.stop-djihadisme.gouv.fr pour accéder à un formulaire en ligne.
  1. Le numéro vert et le formulaire en ligne permettent de demander de l’aide et/ou de signaler tout comportement inquiétant.
  2. La plate-forme téléphonique est à l’écoute des familles et des proches. Elle recueille les éléments utiles sur la situation des personnes en danger. Elle permet le suivi et l’orientation des jeunes concernés et de leurs familles par les services compétents sous l’autorité des préfets, dans chaque département.
  3. Le numéro vert et le formulaire en ligne permettent d’engager la démarche d’opposition à la sortie du territoire d’un mineur (sur le fondement de l’article 371-3 du code civil).

En cas d’extrême urgence composez le 17